CONFÉRENCES

Art nouveau, Art déco : les fondamentaux

-
Samedi, 16 MARS 


Par Gaspard Giersé, archéologue et historien d'art bruxellois (1984) passionné par les questions urbaines contemporaines. Il guide pour diverses associations et pour sa structure "les Visites de mon Voisin", où il propose une approche transversale de la ville, entre urbanisme, histoire et sociologie.

Au commencement il y avait le XIXe siècle, qui ressassait les styles glorieux du passé européen. Puis vint le moment de rupture avec l'Art nouveau, qui libéra l'architecture de ses carcans traditionnels et inventa un vocabulaire fascinant basé sur le monde végétal. Deux décennies plus tard, les formes commencèrent à se géométriser et se à simplifier pour donner naissance à l'Art déco. Cette conférence a pour but de saisir la nature profonde de ces deux courants, leurs sources, leurs connections et leur héritage. Une authentique boîte à outils pour tous ceux qui veulent guider à Bruxelles.



Prix : 10 euros

Prix Article 27 : 1,25€

Heure : 11h30 

Durée : 1h15

Adresse : CIVA - Rue de l'Ermitage 55, 1050 Ixelles

Réservations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Méconnu et insoupçonné de l'extérieur, cet incroyable ensemble architectural de 3.260 m² est affublé d'une appellation qui peut paraître étrange si l'on ignore la référence à Saint-Gilles (Aegidius), patron de la paroisse. Ce nom lui fut donné en 1929 lorsqu'il changea de propriétaire, l'appellation originelle de cette impressionnante « salle de fêtes et de spectacles » était le « Diamant-Palace ». Le complexe, attribué à l'architecte Guillaume Segers, a été bâti 1905 pour un particulier (!) soucieux d'offrir un lieu de sortie à la bourgeoisie du sud de Bruxelles. Mais pas n'importe quel lieu! Mais le temps a laissé son emprunte et le bâtiment a grandement besoin d'un coup de jeune. L'architecte Monsieur Francis Metzger et son bureau d'architectes MA² ont reçu la mission de faire revivre ce joyau de l'architecture éclectique, d'offrir un cadre adapté aux arts de la scène, à la musique et aux festivités de la vie bruxelloise actuelle tout en respectant un programme défini par un maître d'ouvrage. Un grand défi qu'il se fera un plaisir de partager avec le public lors de cette conférence sur le site même de l'Aegidium (sous réserve de l'avancée des travaux).

Prix : 10 euros

Prix Article 27 : 1,25€

Heure : 10h30

Durée : 1h30

Adresse : à confirmer

Réservations : COMPLET

L'Aegidium, une surprenante renaissance
COMPLET

-
Dimanche, 17 MARS

​Par Francis Metzger

© MF.Plissart

Les Apéros du Patrimoine -
Les intérieurs Art Déco de la Villa Cavrois : comment les faire renaître ? 

-
Mardi, 19 MARS 

Robert Mallet-Stevens, Villa Cavrois, 1929-1932 © Agence Goutal

Conférence suivie par une discussion-débat "La restauration d'intérieurs: comment redonner de l'âme à des maisons Art Déco?"

La Villa Cavrois a été commandée par l'un des plus riches industriel des années 1930 à l'architecte Robert Mallet-Stevens. Elle a peut-être été la plus grande demeure privée de l'époque (une façade de 60 mètres, 1.840 m² de surface habitable et 830 m² de terrasses!) mais aussi la plus luxueuse villa Art Déco de France.
Malheureusement, après une période d'abandon, en 1987, la villa est vendue à un promoteur immobilier désireux de la démolir et de construire un complexe d'immeubles à son emplacement. Elle est alors très vite saccagée, squattée, pillée par des récupérateurs de matériaux.
En 1990, elle est classée au titre de monument historique et restaurée patiemment de 2008 à 2015. La remise en état originel du bâtiment et d'une partie du jardin aura coûté 23 millions d'euros !
Une partie des intérieurs a été reconstituée, du mobilier a été reconstruit ou acheté lors de ventes publiques régulières…
Mais comment redonner de l'âme à ces intérieurs Art Déco ? Comment évoquer la patine de l'âge ? Jusqu'où aller dans la reconstitution ?
Autant de questions que nous poserons à nos invités, l'architecte de l'Agence Michel Goutal ACMH à Paris qui a été chargé de la restauration de la Villa Cavrois, rejoint après son intervention par Francis Metzger (architecte de la restauration de la Villa Empain à Bruxelles) et Eric Hennaut (historien de l'art et membre du conseil d'administration de la Maison Van Buuren) pour qu'ils nous fassent part de leurs expériences sur les intérieurs Art Déco.

Les Apéros du Patrimoine ont pour ambition de réunir, le temps d'une soirée et d'un apéro convivial, différents acteurs de la restauration (architectes, restaurateurs, artisans, entreprises, étudiants, historiens de l'art, guides, etc.) ainsi que le grand public autour de la présentation d'un chantier de restauration significatif en Belgique ou à l'étranger.

Avec les soutien de ULB Continuing Education Humanities - Paul Philippot Heritage.

Prix : 6 euros 

Réduction étudiant : 4 euros 

Heure : 18h00 

Durée : 2h30 (apéritif compris)

Adresse : Faculté d'Architecture La Cambre Horta (ULB), place Flagey 19, 1050 Bruxelles

RéservationsCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Cette conférence est gratuite pour les étudiants Heritage de Paul Philippot - en formation continue ULB


Aladár Körösfői-Kriesch, Lys, 1906 © J.b.l. mon. Collection privée

Cette conférence est proposée dans le cadre de l'exposition conjointe de l'Institut Balassi à Bruxelles et du musée de la ville de Gödöllő consacrée à la colonie d'artistes de Gödöllö.

La colonie hongroise la plus caractéristique de l'Art nouveau hongrois s'est formée en 1901 sous l'impulsion d'Aladár Körösfői-Kriesch à Gödöllő, une petite ville à 36 kilomètres de Budapest. Les artistes de Gödöllő ont adapté les principes de John Ruskin et William Morris centrés sur l'artisanat dans le but de créer une oeuvre totale. Ils ont ainsi exploré différents médiums tels que la peinture à l'huile, la fresque, les arts graphiques, la sculpture et l'architecture. Au centre de l'activité de la colonie se trouvait une école de tissages, dont le chef de file, Léo Belmonte, était un artiste français. Ils ont donc aussi réalisé des projets de tapisseries, de vitraux, de mosaïques, de meubles, de broderies, etc.

Les œuvres de Sándor Nagy et de Körösfői-Kriesch sont empreintes de l'idéalisme, des théories mystiques ainsi que des tendances néo-chrétiennes. Ils ont suivi l'esthétique de l'engagement social et moral de l'art. Dans ses années parisiennes Sándor Nagy fut attiré par la théosophie et par le groupe Rose-Croix. Son oeuvre est souvent rapprochée de celle de Jean Delville. Les chefs de file de la colonie ont élaboré une philosophie qui contenait un programme de la réforme de vie (réforme de l'habit, culte du soleil, etc.) Ils ont emprunté des sujets à la mythologie grecque et orientales. Plusieurs maîtres ont représenté le mythe de l'origine des Hongrois (la chasse miraculeuse de Hunor et Magor).

Les "Préraphaélites hongrois"
Idéalisme et pragmatisme dans l'oeuvre des artistes de Gödöllő
 

-
Samedi, 23 MARS 


Par  Dr Katalin Gellér, historienne d'art






Prix : gratuit

Heure : 14h00


Durée : 1h00

Adresse : Institut Balassi - Treurenberg 10, 1000 Bruxelles 

Réservations : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


INFOS

  • Oui
  • Oui
  • Oui
  • Oui

Nous Contacter

405 Avenue Brugmann
1180 Brussels


Avez-vous une question ?

Please let us know your name.
Please let us know your email address.
Please write a subject for your message.
Please let us know your message.
Votre consentement est obligatoire afin de soumettre ce formulaire
Règlement général sur la protection des données disponible via ce lien.
Gelieve het vakje aan te vinken

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour vous proposer des publicités ciblées adaptés à vos centres d’intérêts et, réaliser des statistiques de visites. Plus d'info J'accepte